Prévenez le cancer du col de l'utérus : pensez au dépistage


Grâce à un suivi régulier, ce cancer a plus de chances d'être évité


 
 

Comment faire ? Le frottis de dépistage

Cet examen permet de repérer les anomalies du col de l’utérus à un stade où il est plus facile de les soigner

  • Un geste qui consiste à prélever des cellules à la surface du col de l’utérus à l’aide d’une spatule ou d’une petite brosse. 
  • Ce prélèvement est pratiqué en position gynécologique dans un cabinet médical. 
  • Il est ensuite adressé à un laboratoire pour lecture et interprétation.
  • Un geste simple et non douloureux

Quand ? Le frottis c'est tous les 3 ans, dès 25 ans

  • Le frottis de dépistage est recommandé à partir de 25 ans. Les deux premiers doivent être réalisés à un an d’intervalle. S'ils sont normaux, un frottis doit ensuite être fait tous les 3 ans. 
  • La régularité est essentielle pour prévenir le cancer du col de l’utérus.

  • Le suivi par frottis ne doit pas s’arrêter à la ménopause.

  • Les anomalies du col de l’utérus liées aux virus évoluent lentement : il est donc important de continuer les frottis jusqu’à 65 ans, et ce même en l’absence de rapports sexuels.

 

Où aller ?
Le frottis de dépistage peut être réalisé par :

  • un médecin généraliste
  • un gynécologue
  • une sage-femme
Il est également possible d'effectuer un frottis :
    • à l'hôpital
    • dans les centres de santé et les centres mutualistes
    • dans les centres de planification familiale
    • dans certains laboratoires de biologie médicale, sur prescription d'un médecin
    • dans les centres médico-sociaux (PMI)